Patrimoine géologique

Un paysage

Vidéo en cours de réalisation

Sa genèse

Le géologue commence souvent par interroger les murs
Le géologue commence souvent par interroger les murs

A l’ère secondaire (mezozoique) sous l’effet d’un volcanisme intense, le premier continent, la Pangée, se sépare en deux : L'Aurasia et le Gondwana. L'Aurasia se divise à son tour pour devenir l’ Amérique du nord et l’Eurasie. Le Gondwana se sépare en quatre continents : l’Amérique du sud, l’Afrique, l’Australie et l’Antarctique.

Au milieu de l’ère secondaire, au Jurassique, le Massif Central forme une iîe dont le rivage se trouve entre Annonay et Vienne. A l’emplacement des Alpes s’étale un océan. Au cours de la période suivante, au Crétacé, le Diois et les Baronnies sont par endroit, sous 3000 m d’eau. Au Crétacé supérieur, la Provence et le Massif Central sont comprimés par la poussée de la plaque espagnole et les Pyrénées se forment. Les fonds marins émergent. Les empilements de sédiments se plient (tel le Synclinal de Saou) et se disloquent. Certaines parties de cette croûte terrestre s’affaissent.

Au début de l’ère tertiaire (cénozoïque) les Alpes se forment à leur tour. Alors que le Diois et l’Ardèche sèchent au soleil, la mer occupe encore le pied des Pré-Alpes et ce jusqu’en Suisse.(voir la carte ci dessous). Il y a, entre 15 et 20 millions d’années, au fond de cette mer peu profonde se déposent les alluvions apportées par les rivières descendant des Alpes, le sable et les coquillages. Le climat est comparable à celui actuel de l’Afrique de l’ouest. Au loin, sûrement en Afrique d’ailleurs, certains singes commencent à se tenir debout.

Progressivement, durant plusieurs millénaires, la mer se retire La crise messinienne conduit même à un assèchement de la méditerranée.Le Rhône coule au fond d'un canyon 170 m plus bas.que le niveau actuel. La Grenette se creuse sans doute aussi à cette époque en suivant les failles. Aprés l'assèchement, la remise en eau  sera brutale et des dépressions telles la plaine de Montélimar ou de Valence seront comblées.

Au quaternaire, le climat se refroidit Tout comme les fleuves et les rivières , les glaciers rabotent les reliefs jusqu’à retrouver le sable aggloméré jadis au fond de la mer. Ce sont là le calcaire, les marnes, la molasse sur laquelle et avec laquelle notre village est construit.

L’homme, de son côté, encore loin d’ici, continue son évolution mais il se rapproche. Les glaciers finissent par fondre. Les fleuves, les rivières, la pluie, le vent délaient les alluvions et continuent à sculpter le relief formant les paysages que nous connaissons aujourd'hui.

 

 

 

plus en profondeur

Ceci n'est là qu'un aperçu très simpliste. En fait la tectonique, l'activité magmatique, l'érosion sont des phénomènes qui agissent simultanément sur un même âge géologique. Pour plus d'exactitude, nous vous conseillons la lecture du premier chapitre de la remarquable thèse de Rémi de la Vaissière "Etude de l'aquifère néogène du Bas Dauphiné" ici

Sillon subalpin du Burdigallien d'aprés Sissingh 2001 (périmètre de l'étude de Remi de la Vaissière)
Sillon subalpin du Burdigallien d'aprés Sissingh 2001 (périmètre de l'étude de Remi de la Vaissière)

La géologie locale plus précisément

 

Les cartes géologiques et les récentes études hydrogéologiques effectuées sur la commune, nous permettent de vous donner plus de précisions sur la géologie du village et de ses environs. Cela intéressera les passionnés et permettra aux amateurs, en se référant aux périodes citées, de mieux identifier et dater leurs fossiles.

Les formations sont à cheval sur la fin des périodes paléogène et début du néogène : en gros l’oligocène sur la colline en face et le miocène depuis le village vers le nord. La commune d’Autichamp est située dans un contexte de failles et fissures ayant trait à un plissement profond au cœur de cet oligocène qui est la couche inférieure. Ces cassures multiples sont soulignées par les contournements de la route et par le parcours de la Grenette. Un anticlinal (soulèvement) au nord du village est suggéré par l’écoulement des eaux souterraines d’une part vers la source Chaffoix d’autre part vers les fontaines.du village.

 

Sur la commune, les formations suivantes peuvent être distinguées (de la plus ancienne à la plus récente)  :

- Le stampien inférieur qui forme un talus souvent recouvert par les éboulis de la corniche calcaire de Roche Colombe. Le stampien supérieur donne un calcaire lacustre blanc plus ou moins marneux particulièrement visible au pied du Serre de la Justice, et des molasses rouges, des marnes et des sables plus présents du côté de Divajeu. C'est aussi le sommet de la colline face. au village.

Viennent ensuite le chattien (environ 28 à 23 Millions d'années) et le rupélien (environ 34 à 28 MA). C'est le bas de cette colline et le fond du vallon de part et d'autre de la Grenette.

- Le burdigalien (environ 22 à 15 MA) un calcaire gréseux:, riche en débris fossiles  lui fait suite. Au-dessus existe localement un niveau de marnes bleues, ou de marnes sableuses visibles à l’est du village. A u village cette molasse repose directement sur les étages oligocènes cités précédemment. Ils sont  plus imperméables, d’où l'apparition des sources.

- Le vindobonien marin (environ 16 à 7 MA) helvétien et turtonien, difficiles à distinguer de l’étage supérieur, fait de sables et de conglomérats. De grosses huîtres peuvent y être présentes. Ce sont les sables de Chabrillian et les grés de Grâne.

- Des complexes d'alluvions wurmiennes (aire glaciaire) peuvent se retrouver en fond de vallée au nord ou dans la plaine sous les Bruyères et St Jean.

synthèse des formations miocènes d'aprés Robino 1990
synthèse des formations miocènes d'aprés Robino 1990

Fossiles

Les fossiles trouvés au cœur du village sont souvent des coquilles ou de trés rares dents de poissons échoués sur une plage. Pas facile d'en trouver en bon état.C'est pourtant là que fut découvert le pecten valentinensis. (voir les bivalves ci dessous)

Un peu au dessus ou un peu plus loin à l'est, on trouve par contre des spécimens de bas fonds.

La faune marine était quoi qu'il en soit d'une exceptionnelle richesse.

(cliquer sur les images pour les agrandir, merci de nous signaler toutes erreurs ou tous compléments d'identification)

Gastéropodes

Ficopsis burdigalensis

en cours

Pyrula

Natica tigrini

Tudicla rusticula

Paroxystele burdigalensis

en cours

en cours

en cours

en cours

Conus dujardini

Conus bastoroti

en cours

en cours

en cours

Turritella terebradis

en cours

Oursins

 

 

parascutella paulensis vu de dessous et de dessus : un oursin du burdigalien d'une dizaine de centimètres ( trouvé à l'est du village). A noter en bas à gauche la présence d'un bivalve

Poissons

 

 

Dent de squale : étonnamment bien conservée, elle appartenait à un requin trés proche de ceux d'aujourd'hui.(trouvé à l'est du village)

Dents de squales trouvées au village

 

 

Dents broyeuses de sparidés, poissons osseux auxquels sont apparentées notamment les dorades. Si l’on en juge par la taille de ces molaires, ces animaux mesuraient plus d’un mètre. La racine est encore visible sur la plus petite.(trouvé à l'est du village)

Idem trouvées au village

Bivalves

 

 

Pecten valentinensis : décrit par Fontannes en 1880. Exemplaire trouvé au village détenu par le Museum National d’Histoire Naturelle.

https://science.mnhn.fr/institution/mnhn/collection/f/item/b48614?lang=fr_FR

 

 description ici

http://jubilotheque.upmc.fr/fonds-mempsgf/GM_000926_001/document.pdf?name=GM_000926_001_pdf.pdf

 

 

 

 

Gigantopectum albinus (idem ci dessus à coté de la lanterne)) plus de 20 cm Forme de grosse coquille St Jacques (trouvé au village)

 

 

 

 

Lutraria oblonga (environs 7 cm) Forme de moule (trouvé au village)

 

 

 

 

Crassostrea gryphoides (environs 18 cm ) Forme d'huitre (trouvé au village)

 

 

 

 

Chlamys (environs 5 cm) Forme de palourde (trouvé au village)

 

 

 

 

Aequipecten (environs 4 cm) possède deux "ailettes" peu visibles ici Forme de petite coquille St Jacques (village)

Algues

Des algues qui se trouvaient sur une coquille En dessous une empreinte de turitelle

Vers

galeries de vers fossilisées